fontaine LLN
  chapelle
  fontaine Namur
  porte
  éghezée
  haumont
  tumulus
  piétrebais
  blocs de carrares
  creux
  scandinavie
  allemagne

 
Le travail dans la carrière de Haumont se situe immédiatement après l’intervention à Jennevaux ; la manière de travailler avait été exempte de contraintes d’harmonie et d’esthétique ; les choses pouvaient apparaître telle quelle le devaient, au jour le jour et sans but final à atteindre, sans projet préétablis si ce n’est celui de se laisser guider par une forme d’instinct et de dialogue constant entre pensée et matière.

Une complicité commence à s’installer avec le lieu et, ce qui à la base aurait pu se comprendre comme une intégration, devient de l’ordre de l’intervention sur le site ; la nuance est d’importance car elle amène à reconsidérer la fonction de l’objet ( la sculpture ?).

Projet réalisé en 2002