fontaine LLN
  chapelle
  fontaine Namur
  porte
  éghezée
  haumont
  tumulus
  piétrebais
  blocs de carrares
  creux
  scandinavie
  allemagne

 

Déceler et éliminer tout ce qui peut entraver le cheminement dans l'élaboration d'une sculpture. Travail préliminaire mais aussi permanent. Vigilance quand à son application rigoureuse. Eliminer au fur et à mesure qu'elles apparaissent les attitudes conditionnées devenues automatiques, pouvoir les reconnaître, rapidement.
Et puis il y a les mots . . .
Ne pas les considérer dans toute leur importance aurait rendu tout travail impossible. Ils se glissaient , d'abord silencieux, dans l'espace de la pensée, la rendant rapidement surpeuplée; Seule issue possible pour les recueillir sans les corrompre: leur donner une matérialité visuelle en les jetant sur les pages d'un bloc-notes.Entasser les bois morts et faire apparaître les deux volumes constituants la sculpture n'a été possible que parce qu'il s'est créé un mouvement combiné entre la déambulation à la recherche du matériau et l'entassement des mots ainsi que leur déversement.

Projet réalisé en 2001